Q

Quaire
Ancien français quaire, quarre, « côté, face, facette, coin », voir Carets.
Le Quaire, bois (Bernex, Genève).

Quairelet
Crête du Quairelet, 1894m, lieu-dit de la commune de Valjouffrey (Valbonnais, Isère), du mot régional du Midi quaire, « pierre, rocher » [Pégorier], avec les suffixes diminutifs -el et -et.

Quais, Quaix, Quaix-en-Chartreuse, Quet-en-Beaumont
Haie, du vieux français quay, bas latin caium, gaulois tardif caio, gaulois cagio-, même sens, racine indo-européenne *kagh-, kogh-, « saisir ; border, encadrer », ou bien du gaulois *ceton, de *caiton, « bois ».
Le Char des Quais, colline (La Côte d´Arbroz, Faucigny, Haute-Savoie) ;
Quaix-en-Chartreuse, Quez au XIème siècle, Quet et Quetz au XIIIème siècle, Quaix jusqu´en 1968, commune et village de la Chartreuse (Saint-Egrève, arrondissement de Grenoble, Isère), Mont-Quaix, Le Bas de Quaix, hameaux, Les Prés de Quaix, lieu-dit en forêt, Pont de Quaix, sur la Vence, nom monté à l´Aiguille de Quaix, 1143m, et au Couloir de Quaix, lieu-dit en forêt, tous dans la même commune ;
Quet-en-Beaumont, Quez au XIIIème siècle, Queez, Queeto et Quettum au XIVème siècle, Quays au XVIème siècle, Quais au XVIIème siècle, Quet jusqu´en 1958, commune et village du Beaumont (Corps, arrondissement de Grenoble, Isère).

Quarre, Quarres, Quarroz, Quart, Quarts,
Quatro
Coin, quartier de village, etc., voir Carroz.
Le Quarre, hameau (Boveresse, district du Val-de-Travers, Neuchâtel) ;
Les Quarres, maisons isolées (Travers, district du Val-de-Travers, Neuchâtel) ;
Chemin des Quarroz, peut-être d´un patronyme (Troistorrents, district de Monthey, Valais) ;
Quart d´Amont et Quart d´Aval, hameaux (Ozan, Bresse, Ain) ;
Le Quart, au Quarroz en 1332, maison isolée (Les Mosses, Ormont-Dessous, district d´Aigle, Vaud) ;
Le Quart d´Avoz, hameau (Marcellaz, Faucigny, Haute-Savoie) ;
Les Quarts, maisons isolées (Vacheresse, Val d´Abondance, Haute-Savoie) ;
Le Quatro, maisons isolées (Nendaz, district de Conthey, Valais).

Quart
Quart, commune, Château de Quart et Torrent du Château de Quart, affluent de la Doire Baltée (Vallée d´Aoste), du latin [ad] quartum [lapidem], « [près de la] quatrième [pierre milliaire] », qui indiquait la distance à partir d´Aoste.
La famille noble de Quart avait des possessions dans les vallée de Bagnes et d´Entremont dès le XIIème siècle :
Château de Quart, disparu, sur la colline encore nommée Le Château (Bourg-Saint-Pierre, district d´Entremont, Valais) ;
Plan de Quart, pâturage (Chanrion, Bagnes, district d´Entremont, Valais) ;
Pont de Quart, aujourd´hui immergé dans le lac de Mauvoisin, construit vers 1250 sur ordre de la famille de Quart (Bagnes, district d´Entremont, Valais).


Quartenouda
La Quartenouda, ferme isolée de la commune de Gruyères, vallée du Motélon (District de la Gruyère, Fribourg), par féminisation d´un patronyme Quartenoud attesté dans la région, probablement un diminutif du nom latin Quartinus.

Quarteron, Quarterons
Ancienne mesure de superficie quarteron, « quart d´un arpent », du bas latin quarteria, du latin quartarius, « quart », ou diminutif de Quartier avec le suffixe -on.
Le Quarteron, maisons isolées (Provence, district de Grandson, Vaud) ;
Les Quarterons, lieu-dit en forêt (Giez, Pays de Faverges, Haute-Savoie).

Quartery, Quartéry
Chalet Quartéry, maisons isolées en clairière de la commune de Massongex (District de Saint-Maurice, Valais), du patronyme Quartéry d´une famille noble de Saint-Maurice.
La Quartery, lieu-dit, peut-être de même origine (Pont-de-la-Morge, Conthey, Valais).

Quartier, Quartiers
Maisons situées en-dehors du village [Aebischer], hameau, du français quart, latin quartus, « quatrième », de quattuor, « quatre ». Quartier est aussi un patronyme.
Le Quartier et Haut du Quartier, hameaux (La Chaux-du-Milieu, district du Locle, Neuchâtel) ;
Quartier Neuf et Vieux Quartier, hameaux (Courtepin, district du Lac, Fribourg) ;
Les Quartiers, toutefois une maison isolée, probablement du patronyme (Vallée du Motélon, Charmey, district de la Gruyère, Fribourg) ;
Trois Quartiers, lieu-dit (Cornier, Faucigny, Haute-Savoie).

Quatre Seigneurs
Les Quatre Seigneurs, hameau de la commune de Herbeys (Pays grenoblois, Isère), mons de Alicost, bordaria de Alicoz, mons de Alicout et Aliquot au XIIIème siècle, Aliquodo et Alignoutz au XIVème siècle, summitus Aliquando qui limes dividit mandamenta Uriatici, Gerie, Eybent et Herbesii au XVème siècle, hameau, du nom de la montagne à la limite des mandements d´Uriage, de Gières, d´Eybens et d´Herbey, et Fort des Quatre Seigneurs, au sommet de cette montagne.

Quatre Têtes
Les Quatre Têtes, sommet, 2364m (Chaîne des Aravis, Haute-Savoie), par métaphore, la paroi sud-est pouvant évoquer quatre visages.

Quatre-Vingts
Les Quatre-Vingts, lieu-dit de la commune d´Yverdon-les-Bains (District d´Yverdon, Vaud), probablement la superficie du terrain, l´unité utilisée étant sous-entendue.

Queige
Commune et village du Beaufortin (Beaufort-sur-Doron, arrondissement d´Albertville, Savoie), dont le nom viendrait du latin Quietus, « repos » et serait synonyme de Reposoir. Ce peut aussi être une variante de Quais.

Queille, Quille
Du latin collia, « colline ».
La Queille, Subtus la Cuelli en 1419, maisons isolées en clairière (Arbent, Haut-Bugey, Ain) ;
La Quille, petit sommet, 1240m (Serraval, Bornes, Haute-Savoie).

Quemounaille
Lieu-dit de la commune de La Brillaz (District de la Sarine, Fribourg), cacographie de Communaille.

Quenes, Quenet
Peut-être un dérivé de chêne, bien que quesne, « chêne », du vieux français chesne, soit un toponyme de la langue d´oil. Voir Chanay. Plus probable, selon Bossard, un dérivé du latin cuneus, « coin », pour désigner une petite parcelle, à rapprocher du patois coènat, « petit coin ».
Les Quenes, forêt (Les Gets, Faucigny, Haute-Savoie) ;
Le Quenet, soit avec le suffixe collectif se rapportant à la flore -et, soit avec le suffixe diminutif -et, forêt (Courroux, district de Delémont, Jura).

Quentin
Lieu-dit en forêt de la commune de Longirod (District d´Aubonne, Vaud), patronyme issu du latin quintinus, « cinquième », nom donné au cinquième enfant d´une famille.

Quère, Querre
« Mot patois, extrémité d´un pré, donnant accès aux champs où charrue et char ont libre passage » [Roche].
La Quère, hameau (Courrendlin, district de Delémont, Jura) ;
La Querre, maison isolée (Grandval, district de Moutier, Jura bernois).

Querriaz
La Querriaz, lieu-dit en forêt de la commune de Passy (Haut-Faucigny, Haute-Savoie), probablement une variante de Chirriaz, « pierrier, endroit pierreux ».

Queue, Queues
Extrémité de terrain, voir Coué.
Queue au Loup, pointe de terrain en France, avec maison isolée (Boncourt, district de Porrentruy, Jura) ;
Queue au Loup, maison isolée (Grandfontaine, district de Porrentruy, Jura) ;
La Queue d´Arve, quartier (Genève) ;
La Queue des Alpettes, bande de terrain en forêt, attenante à la clairière des Alpettes (Semsales, district de la Veveyse, Fribourg) ;
Ruisseau de la Queue, affluent de la Birse (Court, district de Moutier, Jura bernois) ;
Les Queues, alpage (Collombey-Muraz, district de Monthey, Valais) ;
Gouffre des Queues, lieu-dit en forêt (Cormaranche-en-Bugey, Bugey, Ain).

Queuvaz, Quevillet
Variante de Covaz, etc., « cuvette, endroit creux ».
Queuvaz, hameau, et Sur Queuvaz, maison isolée en clairière (Onnion, Faucigny, Haute-Savoie).
Variante de Covillet, « petit creux » :
Le Quevillet, lieu-dit (Chevenoz, Val d´Abondance, Haute-Savoie).


Quibières
Lieu-dit de la commune de Veyrier (Genève), probablement par féminisation d´un patronyme Quibier, rare, ou Quiblier, plus répandu.

Quieu
Montagne de Quieu, alpage de la commune de Leytron (District de Martigny, Valais), probablement du patois valaisan kieu, « col ».

Quignet
Mot d´ancien français qui signifie « petit coin », du latin cuneus, « coin », avec le suffixe diminutif -et.
Combe des Quignets, lieu-dit à proximité des Cugnets (Boudevilliers et les Geneveys-sur-Coffrane, district du Val-de-Ruz, Neuchâtel).

Quille
Lieu-dit en forêt de la commune de Brot-Dessous (District de Boudry, Neuchâtel), peut-être une variante de *chille, voir Chillaz.

Quiller
Champ Quiller, pâturage de la commune de Loveresse (District de Moutier, Jura bernois), probablement avec un patronyme Quiller.

Quin
Ce nom semble être une cacographie de Coin.
Le Quin, lieu-dit (Juriens, district d´Orbe, Vaud) ;
Quin, lieu-dit (Lourtier, Bagnes, district d´Entremont, Valais).

Quinaudoz
Sex Quinaudoz, sommet, 3209m (Val des Dix, Hérémence, district d´Hérens, Valais), avec le patronyme Quinodoz.

Quinciat, Quincieu, Quincieux, Quincy
Noms de domaine d´origine gallo-romaine *Quinciacus, Quintiacus, dérivés avec le suffixe -acum d´un nom d´homme Quincius, ou Quintius, ou Quinctius, latin quintus, « cinquième [fils] ».
Quinciat, De Quinciaco en 1290-1368, localité détruite (Bolozon, Haut-Bugey, Ain) ;
Quincieu, Quintiaco en 739, ecclesia Quinciaco en 1069, Quinceu, de Quince et Quinceuz au XIIIème siècle, commune et village du Sud du Grésivaudan (Vinay, arrondissement de Grenoble, Isère) ;
Quincieu, Quinceu et Stangnum de Quincyeu au XIVème siècle, hameau (Saint-Victor-de-Morestel, L´Isle-Crémieu, Isère) ;
Le Quincieu, Quincez au XIIIème siècle, Quinciacum et Le Quintieu sans date, hameau et château (Panossas, L´Isle-Crémieu, Isère) ;
Quincieux, De Quinciaco en 1290-1368, localité détruite (Béligneux, Dombes, Ain) ;
Quincieux, de Quinczeno au XIVème siècle, de Quinceno au XVème siècle, hameau (Saint-Sauveur, Chambaran, Isère) ;
Quincy, Quinsie en 1279, hameau (Mieussy, Faucigny, Haute-Savoie) ;
Quincy, Quincier en 1279, hameau (Sillingy, Genevois, Haute-Savoie).

Quintal, Quinte, Quintes
Peut-être un lieu situé à cinq milles romains d´un lieu de référence, ad quintum [lapidem], « à la cinquième [pierre milliaire] », latin quintilius, quintus, « cinquième ».
Quintal, Cura de Quintaz vers 1344, commune et village à cinq milles d´Annecy (Seynod, arrondissement d´Annecy, Haute-Savoie) ;
La Quintal, hameau à cinq milles de Boutae (Sévrier, Annecy, Haute-Savoie) ;
Quinte Basse, Quinte du Milieu et Quinte Haute, Quinta en 1416, Quintaz en 1563, hameaux (Foissiat, Bresse, Ain) ;
Les Quintes, hameau (Coligny, Bresse, Ain).

Quirieu
D´un nom de domaine d´origine gallo-romaine Quiriacum, dérivé avec le suffixe -acum du gentilice Quirius.
Quirieu, Quireu au XIIème siècle, castrum et burgum de Quiriaco au XIIIème siècle, Quiryeu au XIVème siècle, hameau (Bouvesse-Quirieu, L´Isle-Crémieu, Isère) ;
Quirieu, Portus de Quirieu en 1251, Quiriacus en 1429, localité disparue (Saint-Sorlin-en-Bugey, Bugey, Ain).

Quitouna
La Quitouna, alpage de la commune de Rougemont (Pays-d´Enhaut, Vaud), par féminisation d´un patronyme comme Quiton.

Quoquaire
Alpage de la commune de Rougemont (Pays-d´Enhaut, Vaud), variante de Cocoua.