F

Façon (avoir bonne) [loc. v.]
Présenter bien.
Une femme peut entrer dans la pièce et je me dit « ça alors ! » - je fais de même avec les hommes - « Oh, il a bonne façon ». Mais coucherais-je encore avec une femme ? Certainement pas. Je suis très heureux avec David. (Elton John, sur la Toile).

Façon (faire) [loc. v.]
Suisse romande : venir à bout, maîtriser.
Les parents n´arrivent plus à faire façon de leurs enfants (Le Temps, janvier-février 1999, sur la Toile).

Fageole, fajole, fajoule, fajoux, fajule [n. m.]
Genève et Savoie : flageolet, haricot nain (Phaseolus vulgaris), du latin fhaseolus, « haricot ».

Fâille, Fâilles [n. f.]
Feu, flambée ; feu de la Saint-Jean.
Ils y ont fait revivre les traditions du Feuillu, des Failles et de l´Escalade (...) (Sur la Toile).
La mi-carême, c´était l´époque des « failles ». Pendant plus d´une semaine, les jeunes allaient chez les paysans à la quête de fagots (sarments de vigne, épines). On transportait ces fagots derrière la salle des fêtes et le dimanche suivant, à la nuit tombante, on allumait cet immense tas de bois. (Sur la Toile).

Faîtier, faîtière [adj.]
Suisse romande : central, supérieur.
Art. 5 Organisation faîtière des sociétés et des associations faîtières militaires. (Recueil systématique du droit fédéral suisse, sur la Toile).

Fanfiourne [n. f.]
Petite histoire sans intérêt. Patois savoyard fianfourna, « fredon, chansonnette » [Constantin].
Comme vous avez été gentils, je vais vous raconter sa véritable histoire dans cette fanfiourne à ma façon, qui débute, mais alors tout doucement. (Sur la Toile).

Farcement [n. m.]
Savoie : patois savoyard farsmen, « gratin de choux avec des châtaignes » [Constantin], de l´ancien français farcement, « farce, épices ».
Tous les villages du Faucigny ont leur recette de farcement, mais à Nancy, on a la meilleure recette de toute la vallée. (Sur la Toile, mais c´est une recette de farçon).

Farçon [n. m.]
Savoie : le farçon est un plat traditionnel à base de pommes de terre, lard et fruits secs. On l´appelle souvent improprement farcement. Patois savoyard farçon, « mets composé de pommes de terre pétries avec de l´huile et du lard » [Constantin].
Le « farçon » plat national savoyard, est un subtil mélange de saveurs sucrées et salées. (Sur la Toile).

Faroillon [n. m.]
Savoie : individu qui bricole sans soin.

Farto, ferto [n. m.]
Savoie : cellier ; caveau destiné à serrer les fruits, le vin, le fromage, etc. [Constantin].
Le Farto de Thônes Coopérative du reblochon de Thônes. (Sur la Toile).

Fatigué (bien) [loc. v.]
Très mal en point, malade, indisposé.
Une page s´est tournée. Jean-Claude Biver, que l´on voyait bien fatigué il y a un an, a retrouvé une forme et un tonus éclatants. (Sur la Toile).

Fatre [n. m.]
Père, par francisation de l´allemand Vater.
hein Julie jouer avec son fatre sa (sic) fait pleurer ! (Sur la Toile).

Fatte [n. m.]
Poche (de vêtement). Patois fatta, même sens.
Ensuite, le temps de rouler le tabac gris, de fumer ce truc à faire envoler les poules, puis il allait chercher sa gaule en bambou, grattait le fumier à mains nues, en retirait quelques vers qu´il fourrait dans la « fatte » (poche) et partait pour la pêche. (Sur la Toile).

Fayard, foyard [n. m.]
Hêtre (Fagus sylvatica), arbre feuillu très employé comme bois de chauffage. Patois fa, fao, fau, feu, fohi, fou, vieux français fao, fo, fou, foutau, ancien français fai, fau, fayan, fayant, fey, fou, foux, gallo-roman fustel, utilisé jusqu´au XIIIème siècle, latin fagus, gaulois *bagos ou *fao, nom formé avec le suffixe -ard. Le nom « hêtre » vient du germanique *haistr.
Le Pays des Sapins... voilà un nom bien curieux pour une région qui abrite surtout des épicéas et des fayards. (Sur la Toile).
Je dois revoir l´Ouverture du Pion de la Dame de a à z pour jeudi et tu voudrais que je me baguenaude sous les foyards, en sifflotant, le nez en l´air, comme si de rien n'était ? (Anne Rivier, Domaine Public, 4 mai 2001).

Fée verte [loc. n. f.]
Val de Travers : un des noms de la liqueur à base d´absinthe, voir couèchte.
L´absinthe, ce breuvage mythique surnommé Fée verte, est née au Val-de-Travers, dans le Jura neuchâtelois, à la fin du XVIIIe siècle. (Sur la Toile).

Féleu [n. m.]
Savoie, Genève : soleil.

Femelle [n. f.]
Lacs romands : barre de gouvernail d´un canot.

Fenasse [n. f.]
Sorte de graminée. On dit aussi fenasse frumentale
Deux personnes ont essayé ce printemps de semer de la fenasse frumentale. On verra l´année prochaine et les suivantes, quel en sera le résultat. (Nicolas Junod, sur la Toile).

Fendant [n. m.]
Vin blanc du Valais issu d´un cépage de Chasselas.
En Valais, il a été dénommé Fendant en raison de ses baies qui, pressées entre le pouce et l´index, se fendent lorsque la maturité est atteinte (Chasselas-Fendant). (Sur la Toile).

Feniaule, fenole [n. f.]
Jeune femme, avec une nuance péjorative. Patois fèna, « femme », du latin femina.
(...) elle est formidable, cette feniaule, mais bon... de là à pouvoir supporter 24/24 son cri de guerre (...) (Sur la Toile).

Fenière [n. f.]
Fenil, grenier à foin. Ancien français fenier, feniere, « grenier à foin », du latin fenarius, « relatif au foin ».
Quelquefois, le foin était redescendu aussitôt à dos d´homme. Mais, si cela était possible, il était entassé dans une « fenière » (fenil), au niveau supérieur du chalet et descendu pendant l´hiver, période d´inactivité. (Sur la Toile).

Féra [n. f.]
Suisse romande : poisson de lac (Coregonus fera), ancien français ferree. Ce poisson est voisin du lavaret des lacs savoyards.
Les captures de féras ont atteint le niveau exceptionnel de 359 tonnes, (...) (Sur la Toile).

Ferrer un cochon [loc. v.]
Il ne pourrait pas ferrer un cochon : il a les jambes en douves de tonneau.

Feuda [n. m.]
Savoie, vieilli : tablier de ménagère (mot patois) [Constantin].

Feuillu [n. m.]
Fête traditionnelle de certaines communes genevoises du sud du canton.
Célébrée depuis le IVe s., la Pentecôte n´a jamais été aussi populaire que Noël et Pâques. Des usages printaniers comme le feuillu de quelques localités genevoises (...) n´ont pas de rapport avec le sens chrétien de cette fête. (Sur la Toile).

Feuner [v. intr.]
Jura : fouiner, chercher partout de façon indiscrète.

Fides, fidés [n. m. pl.]
Vermicelles. Peut-être du latin fides, « instrument à cordes ».
Suprême de cuisse de pintade fermière cocotte aux fides, ou vermicelles rouillés à la valloirinche (Sur la Toile).

Fifrer [v. tr.]
Boire régulièrement, et beaucoup.

Figâce, figasse [n. f.]
Suisse romande : galette cuite au four, fouace, fougasse. Latin focacius [panis], « [pain] cuit au four », de focus, « foyer, feu, fourneau, âtre, cheminée ».
Figasse carougeoise (Menu de 1933, sur la Toile).

Filard [n. m.]
Suisse romande : grand filet de cordage pour transporter le foin.
Donc, quand ils furent en bas, prenant chacun l´un des filards sur leurs épaules, ils les portèrent au fenil. (C.-F. Ramuz, Le Tout-Vieux).

Filoche [n. f.]
Filet à provisions. Patois filochi, formé de fil et du suffixe oche.
Il en remplissait une filoche, chaque soir, pliant, sous le poids ; puis étalant les trouvailles, on se disputait l´honneur de les avoir ramassées le premier, et on faisait à chacun belle justice distributive, et conférence d´archéologie pratique. (Sur la Toile).
Lacs romands : épuisette pour la pêche.
La filoche ou épuisette est un filet en forme de poche, monté sur un cadre. rigide muni d´un manche. (Sur la Toile).

Fin [adv.]
Tout-à-fait, à l´extrême. Cette acception du mot fin remonte à l´ancien français, où il signifiait entre autres « extrêmement, complètement », avec un sens superlatif. Du latin finis, « limite ».
Il est fin saoûl. C´est un fin malin. J´ai retrouvé ma montre au fin fond du tiroir.

Fion [n. m.]
Pique, mot blessant, moquerie.
En effet, il a une exceptionnelle façon de vous lancer des fions à la gueule qui vous cloue littéralement au sol. (Sur la Toile).

Firgouelle [n. f.]
Genève : ficelle.

Fitrepis [n. m.]
Vaud : désordre, fourbi.
Un Nianioux : « Tu nous trosses avec ton fitrepis ! » (Sur la Toile).

Fla-fla [n. m. inv.]
Suisse romande : manières, coquetteries, embarras.
Pas la peine de chercher de midi à quatorze heure un adjectif plus compliqué pour faire du fla-fla. (Sur la Toile).

Flambant [loc. v.]
Vaud : qui crâne, qui se monte le cou.
Avec malice, ils nous ont rappelé qu´il est bien vain de « vouloir faire danser la gruyère (sic) sur un air de Ménilmontant » et que, parti conquérant, le Männerchor de Steffisbourg est rentré bien moins flambant. (Sur la Toile).

Flopettes, floppettes [n. f. pl.]
Peur, angoisse.
De temps à autre, passage d´un cordon où je fait connaissance avec mes première grande descente ... impressionnante (´faut dire que j'ai un peu les flopettes) ! (Sur la Toile).
Une erreur à la relance qui coûte le premier but à Christophe Wahl et c´est tout l´ensemble qui « chope les floppettes », qui se met à balbutier tel un premier communiant. Ah oui, quelle drôle d´équipe que ce HC Bienne (...) (Sur la Toile).

Floute [n. f.]
Jura : préparation à base de pommes de terre.
Les floutes jurassiennes, c´est en fait de la purée de pommes de terre pochée dans de l´eau salée. (Sur la Toile).

Flûte [n. f.]
Suisse romande : gressin, appelé aussi en français grissin. Synonyme : glisse.
De même que la boulangerie de Champagne n´a encore aucune certitude quant à l´avenir de ses flûtes au sel. (Sur la Toile).

Foehn, föhn [n. m.]
Suisse romande : vent du sud chaud et sec qui a perdu son humidité en traversant les Alpes, et qui peut souffler avec violence dans les vallées alpines. Du théonyme latin Favonius, dieu personnifiant le vent d´ouest, équivalent du dieu grec Zephyros.
Parce que le föhn est un vent sec, il ne suffit que d´une étincelle pour embraser tout un village en quelques heures. (Sur la Toile).
Suisse romande : par analogie, sèche-cheveux électrique.
Un foehn branché est posé sur le bord de la baignoire où coule de l´eau à plus de 60 degrés, (...) (Sur la Toile).

Foehner, föhner [n. m.]
Suisse romande : sécher au moyen d´un foehn.
Il faut toujours bien l´essuyer et le foehner lorsqu´il rentre mouillé de sa promenade. (Sur la Toile).

Fois (des) [loc. adv.]
Employé improprement à la place de parfois, au cas où.
Des fois qu´il aurait oublié de venir.

Folache, follache [adj. et n. f.]
Suisse romande : un peu folle, excentrique, écervelée.
J´ai beaucoup de copines, mais une qui est spécialement follache sur les bords, elle fait les « Couche-tôt ». (Sur la Toile).

Fôle [n. f.]
Jura : conte, légende, récit.
Les contes fantastiques nommés « fôles » en Ajoie et dans la Vallée ou « triôles » dans l´ancienne Montagne des Bois sont l´équivalent jurassien des contes de ma mère l´oie. (Sur la Toile).

Follaton [n. m.]
Suisse romande : esprit malin qui aime jouer des tours et participe parfois aux tâches domestiques.
Le follaton renverse les pots, fait tourner le lait, et excelle dans la plaisanterie de relever les jupes des filles. (Sur la Toile).

Follo [adj. inv. et n. m.]
Suisse romande : un peu fou ou téméraire.
Nos vedettes : Rosset, Rominger ou Chapuisat sont tout sauf des follos. (Sur la Toile).

Fond (à) [loc.]
Suisse romande : grand nettoyage.
Fin juin, la Maison Vaudoise, au troisième étage de laquelle se trouvent les bureaux du PRDV, fait les à fond. (Sur la Toile).

Fond (avoir son) [loc. v.]
Suisse romande : avoir pied.
Avant de s´inscrire à son premier cours, Marie-Claude, 45 ans, paniquait dès qu´elle n´avait plus son fond. (Marlyse Tschui, sur la Toile).

Fondue [n. f.]
Mets d´origine suisse romande préparé dans un caquelon avec un mélange de fromages (par exemple gruyère, vacherin fribourgeois, tilsit) que l´on fait dissoudre dans du vin blanc chauffé. Il y a d´autres variétés de fondues : Fondue fribourgeoise (au vacherin), neuchâteloise, moitié-moitié, etc.
L´histoire de la fondue a débuté il y a plusieurs siècles. Sur les alpages, les armaillis (élevages de bouviers bernois) vivaient relativement isolés pendant tout l´été. Ils se nourrissaient en grande partie de pain et de produits laitiers. Ce sont eux les inventeurs de la fondue qu´ils créèrent en utilisant pain et fromage qui leur restaient. (Sur la Toile).
Fondue bourguignonne : dés de viande de boeuf que l´on trempe dans l´huile chaude.
[La firme d´articles ménagers suisse] Spring invente la fondue bourguignonne en 1953, la cuisine à table entre dans les moeurs. (Sur la Toile).
Fondue chinoise : fines tranches de viande de boeuf que l´on trempe dans un bouillon chaud.
Parmi les plus connues [des spécialités qui se préparent à table], je citerai la fondue bourguignonne, la fondue chinoise, la pierrade et la carbonnade. (Sur la Toile).

Fossoir, foussoir [n. m.]
Houe, hoyau employé pour travailler dans les vignes. Patois fosseu, « houe pour piocher », du latin fossorium, « instrument pour creuser la terre, pioche ».
Foussoir à cornes : bêche à trois dents ;
foussoir plat : bêche plate.
En bon Bérochaud il a le métier de vigneron dans le sang et, bien qu´horloger de son premier métier, il manie le fossoir avec autant d´habileté qu´autrefois sa lime ou ses brucelles. (Sur la Toile).
Arrivé à hauteur du rocher, Jean-Pierre Gaye-Mariolle surgit tenant d´une main un « vase à lait de cuivre » et, de l´autre, une serpe ou « foussoir » dont l´usage était répandu dans nos vignes. (Sur la Toile).

Fossorier, fossoyer [n. m.]
Termes de viticulture : 1. Vigneron travaillant avec un fossoir.
2. Surface de vigne pouvant être fossoyée en une journée (450m2).
Commune viticole par excellence, Cully possède un magnifique vignoble de près de 200 fossoriers. (Sur la Toile).


fossoyer, foussoyer [v. tr.]
Terme de viticulture : travailler la vigne au fossoir.
Quelques anciennes mesures nous restent comme le fossorier ou ouvrier de 450m2, surface que pouvait fossoyer un vigneron dans une journée, ... (Sur la Toile).
Les gamins vont courater le village rien qu´avec un bout de culotte ratenu par de la ficelle, et même bien des hommes qu´y a, quand ils sont à foussoyer la vigne ou à charger un char de foin, les voila qu´ils te vous tirent leur chemise et turbinent sous le soleil nus tant qu´au bourillon (Sur la Toile).

Fouaner [v. intr.]
Faner, faire les foins.

Fouése [n. f.]
Savoie, vieilli : aphérèse de Fanfouése, forme patoise de Françoise.
A l´image de la « Fouése », une villageoise de l´époque, tout le bourg mettait des « Y » partout, et au lieu de dire : « on le fait », ils se mirent à dire :« on y fait ». Même les dahus se mirent à marcher à plat en utilisant les « Y » comme canne de soutien.... (Sur la Toile).

Fourragère [n. f.]
Local de plain-pied avec l´étable où l´on prépare les fourrages et où l´on garnit les râteliers.
Un agriculteur prélève de l´ensilage avec le pont roulant. Son fils, âgé de six ans, joue dans la fourragère. Au moment où la griffe pleine parvient au-dessus de la fourragère, un des câbles se rompt. (Sur la Toile).

Fourre [n. f.]
Suisse romande : taie, housse, enveloppe protectrice, chemise, étui, pochette.
Sur une feuille A4 se trouvant dans une fourre plastique, le prénom de chacun est écrit et les enfants repassent dessus. (Sur la Toile).
Fourre de duvet : taie d´édredon.
Pour un duvet nordique il faut compter environ 260 fr. en tout pour le nettoyage, une nouvelle fourre et une centaine de grammes de flocons neufs. (Sur la Toile).

Fourrer [v. tr.]
Suisse romande : recouvrir, envelopper.
La rentrée scolaire, c´est la galère. Passer ses soirées à fourrer les cahiers de vos rejetons, courir les magasins pour trouver le matériel indispensable à son épanouissement, saisir le sens profond des « projets pédagogiques » ... (Géraldine Savary, Domaine Public, 10 septembre 1998, sur la Toile).

Foutimasser [v. tr.]
Suisse romande : s´occuper à quelque chose d´inutile, s´agiter en vain.
Quelquefois, on la perd en route ; on ne saura jamais où elle va foutimasser ... (Sur la Toile).

Foutimasseur [n. m.]
Celui qui foutimasse, qui traîne en préparant peut-être quelquechose de louche.

Fraidieu [n. f.]
Lac Léman : vent thermique frais qui souffle de jour ou de nuit entre Yvoire et Genève, et qui vient de la vallée de l´Arve.
Un petit fleuve d´air froid (provoqué par les glaciers et les versants à l´ombre) descend de la vallée de l´Arve et des vallées latérales en continu. Le fleuve augmente en épaisseur d´où la fraidieu (idée de fraîcheur) qui souffle le matin. (Sur la Toile).

Franc [adv.]
Franchement, complètement, très, tout à fait.
On peut avoir le meilleur PC du monde et le meilleur modem du monde... mais devenir franc fou sur le Net. (Sur la Toile).

Français fédéral [loc. n. m.]
Français mal traduit du suisse alémanique, tel qu´on le trouve par exemple dans les documents officiels ou la publicité (voir un bel exemple de français fédéral à la rubrique mettwurst).
Les suisses-allemands ont déjà mis au point le « français fédéral » et ils insistent encore ? Franchement cela n´a aucun sens ! ... (Sur la Toile).

Frénale [n. f.]
Savoie : « herbe aux goutteux » Aegopodium podagraria.

Fréquenter [v. tr.]
Courtiser, sortir avec, flirter avec.
Qu´est-ce qu´ils vont dire et penser si je leur avoue que je fréquente un gars qui ne leur correspond pas ? (Sur la Toile).

Frésure, froissure [n. f.]
Fressure (viscères de certains animaux). De l´ancien et moyen français fresure, « fressure ».
Alors pourquoi pas une petite attention le jour de Noël ? Par exemple un morceau de froissure ou un os à mâcher, emballé dans un papier de fête. Vous cachez le cadeau parmi les autres, sous le sapin, et votre chien ne tardera pas à trouver ce qui lui revient. (Sur la Toile).

Fricasse [n. f.]
Suisse romande : froid très vif ou au contraire très forte chaleur.
D´autant plus qu´il ya une bonne fricasse bien humide, dehors. Et ma voiture se targe (sic) d´être la quintessence des courants d´air. (Sur la Toile).
Nous ne voulons pas dire par là que ce sont la fricasse ou la tiafe qui sévissent dans ces établissements. Nous voudrions plutôt parler d´une convivialité à haut pouvoir thermique. (Sur la Toile).

Fricassée [n. f.]
Genève : Fricassée genevoise : viande de porc coupée en morceaux et cuite avec de la crème et du sang.
Autre mets traditionnel, la fricassée de porc liée au sang : c´est un mets de saison qui convient à l´automne et à l´hiver. (Sur la Toile).

Frontalier, frontalière [n. m., n. f.]
Habitant ou habitante de France qui travaille en Suisse.
Le permis pour frontalier est une autorisation délivrée par les autorités cantonales de police des étrangers. Il s´agit d´une autorisation octroyée, en principe, à un ressortissant de la CE/AELE domicilié dans n´importe quelle zone frontalière jouxtant la Suisse, et exerçant une activité lucrative dépendante ou indépendante dans n´importe quelle zone frontalière en Suisse. (Sur la Toile).

Frouille, frouillerie [n. f.]
Fraude, tricherie. Déverbal de frouiller.

Frouiller [v. intr.]
Frauder, tricher. Du patois frouilli, latin fraudare, tromper.
Tant que le commercant ne frouille pas avec la marchandise en nous prenant pour des toyets, notre porte-monnaie, même vide, reste gai... (Sur la Toile).

Frouillon, frouillonne [n. m. et f.]
Quelqu´un qui frouille, fraudeur, tricheur. Voir frouiller.
Je ne joue pas avec des frouillons comme vous !

Fruit [n. m.]
Production de l´industrie laitière pendant la saison de l´inalpage.
Les paysans-fromagers sont regroupés au sein de la Coopérative des producteurs de fromage d´alpage l´Etivaz. Celle-ci affine le fruit de leurs alpages dans les caves de l´Etivaz et le commercialise lorsqu´il a fini sa maturation. (Sur la Toile).

Fruitier [n. m. et adj.]
Celui qui fait le fromage et le beurre, fromager. Produit laitier élaboré à la fruitière.
Le reblochon fruitier produit dans les fromageries ou fruitières de la zone d´appellation d´origine se reconnaît lui à son sigle rouge ou noir. (Sur la Toile).

Fruitière [n. f.]
1. Fromagerie coopérative du village ou de l´alpage, établissement où l´on fait le fromage.
Les alpages étaient très fréquentés alors, puisque celui des Fonts accueillait une fruitière et quarante trois chalets. (Sur la Toile).
2. Forme à fromage.
Cette fruitière est datée de 1728. (Sur la Toile).


Fusé [adj.]
Usé jusqu´à la corde, devenu friable.
De fait, datant de la construction de ladite caserne, à savoir de 1952, le revêtement du sol en cause présente actuellement des signes inquiétants d´usure dus probablement au fait que la chape de ciment s´est fusée avec le temps, ce qui provoque le décollement des dalles de surface. (...) On vient de nous apprendre que le mortier du sol du garage de la caserne des pompiers, datant de cinquante ans, est fusé. (Conseil communal de Lausanne, sur la Toile).

Fuste [n. f.]
Terme de viticulture : grande futaille ou grand tonneau servant au transport du vin (en français c´est une maison réalisée avec des troncs d´arbres simplement écorcés).
Les femmes s´occupent de la cueillette, tandis que les hommes ont chargé sur leurs épaules les brantes pesant plus de 45 kg, avant de partir remplir la fuste avec leur chargement. (Sur la Toile).