Q

Quarteron [n. m.]
Suisse romande : ancienne mesure de capacité pour les grains.
1 bichet/1 mesure valait 2 Quarterons (...) (Sur la Toile).

Quatre-heures [loc. inv.]
Collation que l´on prend vers quatre heures.
Les quatre-heures paysans. Buffet composé de produits du terroir, comprenant : pain paysan, beurre, divers fromages, saucisse et viande séchée, terrine (...) (Sur la Toile).

Qué [adverbe]
Neuchâtel : N´est-ce pas ? n´est-il pas vrai ? [Pierrehumbert]. Cette expression est devenue un stéréotype du parler neuchâtelois, bien qu´elle tende à disparaître.
Par métaphore, qué toi désigne les neuchâtelois.
Dis donc le « qué toi » ... Tu parles à un originaire de Noiraigue et les Ponts de Martel.


Que non !, Que oui ! [interj.]
Suisse romande : bien sûr que non, bien sûr que oui.
Fichtre ! Saperlipopette ! Que non...que non... les chercheurs, les inventeurs, les artistes, l´art, la culture, l´invention, voire même l´utopie ne sont pas des causes qui sont soutenues dans ce pays. (André Sprenger, sur la Toile).
Et oui, Gengis, j´en ai fait de ces manifs, oh que oui. (Sur la Toile).

Quette [n. f.]
Suisse romande : tresse de cheveux.

Quicageon, quiquajon [n. m.]
Vaud : abri à claire-voie dans un jardin, maisonnette en bois. Probablement dérivé de kikajon, nom tiré de la Bible : Et l´Eternel Dieu prépara un kikajon et le fit monter au-dessus de Jonas, pour faire ombre sur sa tête. (Jonas, chap. 4). Selon l´exégèse ce nom pourrait désigner soit un ricin, soit une courge. Au figuré il signifierait aussi « abri précaire ».

Qui c´est pour un ? [loc.]
Germanisme : qui est-ce ?

Quinquerne [n. f.]
1. Vielle à roue. Patois savoyard kinkerne, peut-être du patois cancorna, « hanneton », à cause du bruit continu qu´il produit.
2. Personne lente à se décider, qui s´écoute continuellement, qui rabâche, par allusion au son continu de l´instrument.
Quelle vieille quinquerne !