T

Tabanné, tabannée [adj.]
Savoie : devenu simplet ou fou (dangereux) à cause de corrections répétitives. Peut-être du latin tabanus, « taon », pour quelqu´un qui est devenu fou à force de se faire piquer, cf. « piqué ».
Passer à fond dans ce goulet, c´est bien des tabannés !

Tabelle [n. f.]
Suisse romande : liste, tableau. Mot allemand, du latin tabella, « planchette ».
Tabelle des cultes de l´Eglise Protestante de Genève. (Sur la Toile).

Tablar, tablard [n. m.]
Suisse romande : rayon, étagère, aussi petite terrasse aménagée pour la culture. Anciennement tabla, du latin tabula, « planche ».
Sur ce cône fertile étaient cultivés environ deux hectares de vigne en tablards. [Fellay].
Table ordinateur avec plateau supérieur en softline, ample place pour ranger l´ordinateur chez soi, tablar amovible pour clavier. (Sur la Toile).
Sur bâbord, juste en face du coin cuisine, on trouve un tablard rabattable. (Sur la Toile).

Taborniau [adj. et n. m.]
Imbécile, simplet. Patois tabornei, ancien français taborneor, « joueur de tambour », de l´ancien français tabor, tabour, persan tabir, « tambour ».
Dans une pièce de Dürrenmatt, un comédien a un blanc pendant une scène de dispute. A court d´inspiration, il sort le premier mot qui lui vient à l´esprit : « Taborniau » ! ! ! (Sur la Toile).

Tabousse [n. f.]
Vaud : Femme babillarde. Du vieux français tabus, « tapage ».
Les hommes boivent un verre en parlant du défunt ami et en haut, à la chambre où l´on se tient, la Rosette, la veuve donc, verse le thé à tout ce que le village compte de barjaques, de tabousses et surtout de serpes. (Albert Itten et Roger Bastian, sur la Toile).

Tache [n. m.]
Large clou pour fixer les semelles des chaussures, patois tatche, de l´ancien français tache, « gros clou », ancien français estache, « pieu », francique *stakka, germanique *stekan, stakan, « perche, pieu ».
Il ne manque ni clou ni tache, expression savoyarde signifiant « tout à fait bien habillé, tiré à quatre épingles ».

Tâcher moyen [loc.v.]
S´efforcer, faire en sorte.
Tâche moyen de ne pas lâcher de bêtises, parce que t´auras beau courir après, t´aura de peine (sic) à les rattraper. (Sur la Toile).

Tâches [n. f. pl.]
Suisse romande : devoirs d´écolier.
Il ne faut surtout pas trop le gâter, c'est-à-dire le surprotéger ou faire ses tâches à sa place. (Sur la Toile).

Tachon, taisson, tasson [n. m.]
Blaireau, de l´ancien français taisson, gaulois taxos ou germanique *thahs, tous deux dérivés d´un celtique *tasgo-, *tasco-, puis *tacso-, tous signifiant « blaireau » [Delamarre].
Vous trouverez au village des Cruz des animaux typique de l´étage subalpin comme la Martre (...), et le « tachon » ou blaireau (...). (Sur la Toile).
On sait que le tabernacle, ce temple portatif que les Israélites transportèrent durant toute la traversée du désert, devait être recouvert de quatre couvertures, chacune représentant un sens symbolique particulier ; la plus belle était à l´intérieur et la dernière, celle qui devait protéger les trois premières, était faite en peaux de taissons (Ex. 26, 14). (Sur la Toile).
Tasson, du fond de son repaire, s´avança dans le corridor et s´approcha de l´entrée aussi près que sa naturelle prudence le lui permit. (La dernière heure du condamné, par Louis Pergaud, sur la Toile).
Par métaphore, fille, femme petite et trapue, peut-être par attraction paronymique avec tassée.
Grosse comme un tasson. (Sur la Toile).

Tacon [n. m.]
1. Pièce rapportée pour racommoder un vêtement, boucher un trou d´une chaussure. Ancien français tacon, « pièce mise à un vêtement ou à une chaussure », du germanique takko, « pointe ».
On pose des tacons sur ses habits, on rallonge les ourlets, mais un jour ou l´autre, il faut se rendre à l´évidence : (...) il est temps de refaire sa garde-robe. (Sur la Toile).
Taconnier était synonyme de « savetier ».
2. Par extension, parcelle de terrain.
Jean-Marc Both a repris le petit domaine de son père, qui ne possédait à l´époque que 8 vaches. Il a ensuite agrandi son exploitation, parcelle par parcelle. « Tacon par tacon », comme il aime le dire en patois (Pascale Stehlin, sur la Toile).


Taconet, taconnet [n. m.]
Tussilage (Tussilago Farfara L.), plante pionnière des lieux incultes et humides, des lieux récemment ou régulièrement bouleversés, des pentes fortes exposées aux éboulements ou aux glissements de terrain. Elle est appelée aussi « pas-d´âne ».
« Terre à taconet, laisse-la où elle est ; terre à renoncule rampante, achète-la si tu peux », dit un vieux proverbe français. (Sur la Toile).

Tâdié [adj. et n.]
Suisse romande : demeuré.

Taguenasser [v. intr.]
Manoeuvrer avec insistance et sans résultat, pinailler.

Taguenet [n. m.]
Individu bête mais pas méchant, sot, naïf.
La deuxième image de la folie est certainement celle du bon fou, cette personne qui déambule sans but, marmonnant des propos inaudibles, les yeux rivés sur le sol, c´est le bobet, le taguenet, on mélange handicap psychique et handicap mental. (Madeleine Pont, sur la Toile).

Taillaule [n. f.]
Suisse romande : pâtisserie à base de farine, d´oeufs, de beurre et de sucre.
Nos taillaules au beurre, sont un produit entre le biscuit et le cake, aromatisées au citron, (...) (Sur la Toile).

Taillé [n. m.]
Taillé aux greubons : Tarte à base de greubons, de farine et d´oeufs.
Le taillé aux greubons, symbole de la gastronomie vaudoise, est menacé. (Gladys Bigler, sur la Toile).

Taillerins [n. m. pl.]
Savoie : sorte de pâtes à base de semoule de blé dur, farine de blé tendre, farine de blé noir et oeufs frais, souvent parfumées aux champignons, aux châtaignes, aux noix ou aux myrtilles. Italien tagliarini, « pâtes taillées au couteau », ou ancien français taillerin, tallerin, « morceau ».
Crozets et Taillerins sont des produits du terroir savoyard, pour les amoureux d´une gastronomie naturelle et authentique. (Sur la Toile).

Taleine [n. f.]
Vaud : frelon.
Y a de belles photos de ces grosses taleines ! ! (Sur la Toile).

Talmatcher [v. intr.]
Parler plutôt mal une langue étrangère. Probablement de l´ancien français talemaschier, « souiller, salir ».

Talus [n. m.]
Lac Léman : très grosse vague, abrupte.
Voici une retranscription mot pour mot des SMS du jour reçu par Jacques Valente :
- salut jacques, là j´ai 27 noeuds apparent et ça brasse un max. ya déjà des beaux talus et le plus fort est à venir.. ça tape fort... 86 milles jusqu'au RAZ (ndlr de Sein) que je contourne par l'ouest évidemment... (Léman Course au Large - Associaton des skippers romands de course au large, sur la Toile).

Tamponne [n. f.]
Beuverie, tapage, ancien français tambut, « vacarme ».
(...) l´occasion en fait de célébrer le bon vieux temps, la tamponne institutionnelle, les produits du terroir, la perlouze rabelaisienne (Sur la Toile).
La Tamponne : on appelait ainsi la Société de Tempérance (entraide anti-alcoolique).

Tantôt [adv.]
Il y a un moment, dans un moment, cet après-midi.
Je l´ai croisé tantôt. Il reviendra ce tantôt.

Taper [v. tr.]
Battre, frapper, donner une correction.
Elle avait déclaré qu´elle n´en voulait pas, qu´elle allait la tuer, et je l´ai surprise en train de pincer ou de taper le bébé. (Monique Stidel, sur la Toile).

Tapette [n. f.]
1. Tape-tapis, instrument pour dépoussiérer les tapis, qui trouvait aussi son usage sur les fesses des enfants indisciplinés.
Pro ou anti fessée, libéraux ou rigoristes, permissifs ou tyranniques, les parents d´aujourd´hui sont partagés. Mai 68 a remisé la tapette au placard, mais le laisser-croître d´il y a trente ans est passé de mode. (Sur la Toile).
2. La langue, ou une personne qui parle beaucoup.
Les tapettes, comme ça l´est souvent attribué aux femmes, parlent toujours pour ne rien dire. Qu´on s´le dise ! (Sur la Toile).


Taque [adj., n. f.]
1. Savoie : simple d´esprit ; demeuré.
Il est un peu taque.
2. Sac d´étoffe ; besace.
Il a une taque pleine de pièces d´or.


Tarin, tarine [n.m., n.f., et adj.]
Originaire de la vallée savoyarde de la Tarentaise.
Gaymard est de tarentaise (sic) et moi je suis mauriennais et on dit : mieux vaut une taupe dans son jardin qu´un tarin comme voisin (Sur la Toile).
Race tarine, race de vaches de la Tarentaise.
Terre d´alpage et berceau de la race tarine, Bourg-Saint-Maurice et ses environs sont réputés pour la qualité de son fromage : le Beaufort. (Sur la Toile).


Tartifle [n. f.]
Savoie, vieilli : pomme de terre, de cartoufle, ancien nom de la pomme de terre. Ce mot a été supplanté par patate.
Tous les paysans montagnards accommodaient en effet à peu près de la même façon ce genre de plat roboratif, puisqu´ils disposaient des mêmes ingrédients de base : fromage, lard et tartifles, autrement dit les pommes de terre. (Sur la Toile).

Tartiflette [n. f.]
Pommes de terre (tartifles) en rondelles rissolées avec des lardons, sur lesquelles on fait fondre un demi reblochon.
Quoi qu´il en soit, on distingue sans coup férir la tartiflette du gratin dauphinois, la premiere tenant son gout des pommes de terre sautées préalablement à la poele et du fromage fondant alors que le second ne prévoit que l´usage du lait ou de la crème avec des pommes de terre crues. (Sur la Toile).

Tatouillard [n. m.]
Jura : gros flocon de neige humide qui ne tient pas au sol.
Avant Pâques le vent soufflait le chaud et le froid. La pluie succédait au brouillard et le brouillard aux ultimes tatouillards. (Anne Rivier, Domaine Public, 4 avril 2003).

Tatu, tatue [adj.]
Savoie : désigne quelqu´un de borné. Simple d´esprit, demeuré.

Tauper [v. tr.]
Suisse romande : taper, demander de l´argent.
Ah, les copains qui n´avaient jamais un sou et qui venaient toujours me tauper ! (Sur la Toile).

Tauquée [n. f.]
Suisse romande : sieste, sommeil.
Chez nous, on a le clopet ou la tauquée, activités propres à tout être vivant normalement conformé. (Sur la Toile).

Tavaillon, tavillon [n. m.]
Bardeau, planchette pour revêtir les toits ou les façades. Tavaillon se dit en Savoie et tavillon en Suisse romande. Patois tavella, latin tabella, « planchette ».
(...) voilà comment faire des toitures en bardeaux ou tavillons pour les Suisses et, sauf erreur de ma part, tavaillons pour nos voisins savoyards. (Sur la Toile).
On obtient ainsi des planchettes de 15 à 20 centimètres de large dont la longueur, le nom et le mode de pose varient d´une région à une autre : elles se nomment « tavaillons » dans les Bornes et les Aravis, « ancelles » en Beaufortain, « efenles » en Chablais et Faucigny, « écrâves » dans la région d´Abondance, et « essendoles » en Chartreuse et dans les Hautes-Alpes. (Sur la Toile).

Tavalan [n. m.]
Bauges : balcon de bois suspendu à l´avant-toit par des perches naturellement recourbées à leurs extrémités, et utilisé pour le séchage.
L´architecture rurale illustre leurs spécificité : « sartôs » ou celliers en Combe de Savoie, grangettes « à colonnes » ou « à claies » du coeur des Bauges, séchoirs à « tavalans » du village de la Compôte ou granges à clayonnages (parements en treillis d´aulnes) de la vallée d´Entrevernes... (Sur la Toile).

Tavan, tavon [n. m.]
Taon, mouche à bestiaux (Tabanus sp. ou Chrysops sp.). Mot issu du franco-provençal. Du latin tabanus, même sens.
Les deux taons, soit les tavans en langage vaudois, rappellent le surnom traditionnel donné aux habitants du village [de Peney-le-Jorat]. (Sur la Toile).

Tavillonneur [n. m.]
Artisan qui fabrique et pose les tavillons.
Connu comme le loup blanc au pays des tavillonneurs, Zèzè [Doutaz] en connaît aussi un sacré bout sur la chanson... (Sur la Toile).

Tcharquer [v. i.]
Vaud : traîner à ne rien faire. Voir charque.
Figure-toi que le Julet tcharquait par la cuisine, toujours au chemin, ça m´énervait. (Albert Itten et Roger Bastian, sur la Toile).

Tchette [n. f.]Du patois chetta, chatta, satta, tschetta, « assemblée nocturne des sorcières », mot patois pour « secte », du latin secta, « manière de vivre, conduite, secte ».

Le Grand Pouet a proclamé la constitution de la Tchette de l´épouvantail. (Sur la Toile).

Tchinque [n. m.]
Saisonnier italien travaillant en Suisse.
Vinrent ensuite les Italiens. On les appelait les Tchinques. Ils faisaient peur aux filles. (Anne Rivier, 7 avril 2000, Domaine Public).

Tchu, tiu, tyu [n. m.]
Vaud : cul, derrière.
Un qui faisait l´élevage des oies en avait de si tellement grosses que rien qu´avec les plumes du tchu on faisait un duvet. (Sur la Toile).

Técol, técolle [pron. pers.]
Suisse romande : toi, toi-même, tézigue.
Si tous ceux qui ont des déboires éclusaient comme técolle, on patouillerait dans la vinasse et dans le vomi. (Sur la Toile).

Temps (avoir meilleur) [loc. v.]
Avoir intérêt, fair un meilleur choix.
Ensuite, les personnages Humains ont meilleur temps d´avoir une bonne panoplie de talents à disposition. (Sur la Toile).

Tenir (en) [loc. v.]
Etre mal en point, être dans un état d´ébriété avancé.
T´en tient (sic) une belle Michel ! - Pas de commentaire superflu je te prie... t´as rien à me proposer contre les maux de tête ? (Sur la Toile).

Tenir les pouces [loc. v.]
Locution signifiant qe l´on souhaite à quelqu´un de réussir, équivalent du français croiser les doigts. De la locution allemande für jemanden die Daumen drücken.
Donc je compte sur vous pour me tenir les pouces ! (sur la Toile).

Terrain [n. m.]
Neuchâtel : C´est terrain : le sol est sans neige.

Terrainer [v. intr.]
Savoie : Ça terraine : le sol commence à apparaître (à la fonte des neiges).

Tête (avoir bonne) [loc. v.]
Savoie : être doué pour les études, être intelligent.
Salut nouuuuuuunouuuuuuuuuu, allez welcome sur ONE je te file un 10, il a bonne tête le fat ! (Sur la Toile).

Tête (se laver la) [loc. v. pron.]
Se laver les cheveux.
Leur jeune amante est bientôt rentrée dans la demeure, pour aussitôt se laver la tête à grand renfort de shampoing. (Sur la Toile).

Tête-de-moine [n. m.]
Suisse romande : fromage à pâte mi-dure originaire de l´abbaye de Bellelay (Jura bernois).
La Tête de Moine est donc bien plus qu´un fromage. Elle est la véritable ambassadrice de sa région (...) (Sur la Toile).

Tiafe, tiaffe [n. f.]
Suisse romande : forte chaleur.
Discos et nuits chaudes Nous ne voulons pas dire par là que ce sont la fricasse ou la tiafe qui sévissent dans ces établissements. (Sur la Toile).
Chapeau aux coureurs : sous cette « tiaffe », la montée « casse-pattes » allant de la place du Marché au poste de police était rudement pénible (...) (Sur la Toile).

Tignard [n. m.]
Fromage persillé de la haute vallée de la Tarentaise, traditionnellement composé pour moitié de lait de chèvre, d´un quart de lait de brebis et d´un quart de crème de lait de vache.
Le persillé se fabrique dans les pâturages à chèvres et à brebis de la Tarentaise et surtout les montagnes de Tignes, d´où il tire le nom de tignard. (Sur la Toile).

Tilsit [n. m.]
Fromage à pâte mi-dure fabriqué en Suisse orientale.
Ainsi, le fameux fromage Tilsit a été inventé par des fromagers suisses qui avaient émigré en Russie et choisirent de donner à leur fromage le nom de leur ville d´accueil. (Sur la Toile).

Timon [n. m.]
Lacs romands : barre d´une embarcation.
Accrochés à leur timon, les barreurs s´efforcent de prendre le meilleur cap, ce qui n´empêchera pas un véritable éperonnage par la yole de Thonon, mais sans casse ! (Annik Jacquier, sur la Toile).

Tintebin [n. m.]
Déambulateur, appareil permettant à une personne invalide de se déplacer.
Une arnaque dès le début : sans maquillage (c´est-à-dire sans payer plus que ce que vous demandait le vendeur), vous vous traînez sur le bitume à une allure de tintebin à roulettes. (A propos du scooter, sur la Toile).

Tiolu [n. m.]
Suisse romande : moineau. Du patois tiola, « tuile ».
Un petit tiolu, prisonnier dans sa cage avec crinoline, cherche à s´échapper et à retrouver son vol si léger. (Sur la Toile).

Tiot [n. m.]
Vieilli : chapeau.

Tiper, tipper [v. tr.]
Suisse romande : taper sur le clavier d´une caisse enregistreuse. Allemand tippen, « taper à la machine ».
(...) mais le métier de caissière n´avait pas subi de changements importants, dans la mesure où elle continuait à tiper les prix. (Sur la Toile).
Actuellement je me lance dans l´apprentissage de tipper les tickets sur la caisse. C´est un travail qui n´est pas très facile pour moi. (Sur la Toile).

Tip-top [loc. adv.]
Suisse romande : impeccable, impeccablement. Expression allemande.
Tip-top, on le dit pour quelque chose qui a été bien fait, selon les règles de l´art, d´une manière ordonnée et méthodique. Ex : Ils ont travaillé tip-top. (Sur la Toile).
Aimez-vous les Suisses allemands, même s´ils ne sont pas tip-top ? (Sur la Toile).

Tirée [n. f.]
Trajet long et pénible.
Et depuis ce matin, nous révisons et « bricolons » notre traction afin de nous assurer qu´elle sera en excellente condition pour affronter la prochaine étape Salonique - Istamboul qui promet d´être « une sacrée tirée ». (Sur la Toile).

Tire-pipe, tire-pipes [n. m.]
Suisse romande : attraction de fête foraine où l´on tire à la carabine, traditionnellement sur des pipes de terre cuite.
Carrousels, orgues de Barbarie, auto-tampons, train fantôme, tire-pipes et toutes ces incomparables attractions. (Sur la Toile).

Tire-poils [loc. adv.]
Jeu d´enfants. On jette un objet au milieu d´un groupe d´enfants, qui tirent les cheveux de celui qui s´en saisit pour le faire lâcher.
Lancer une bille à tire-poils. Voulant devenir Jedi malgré l´inconvénient : « ne peut utiliser la technologie », sa quête fut une série de frustrations avec pour seul réconfort de jouer à « Tire poils » avec les plus hautes autorités de la galaxie Star Wars. (Sur la Toile).

Tirer [v. tr. ou intr.]
1. [v. tr.] Etre peu approvisionné ; n´avoir pas assez.
Les boulangers sont fermés : On tiraille (ou on tire) le pain.
2. [v. intr.] Infuser.
Porter le tout à ébullition en remuant continuellement et laisser tirer pendant environ 15 minutes. (Sur la Toile).

3. [v. intr.] Ressembler, avoir un air de famille.
Mon père était grand et maigre. Mes frères et soeurs ont soit tiré du côté de ma mère, soit de mon père. (Christoph Blocher, sur la Toile).
Je verrais ce que cet enfant aurait pu être. Je verrais ce qu´il tire de son père et ce qui vient de l´autre femme. (Sur la Toile).
4. [v. intr.] Faire courant d´air.
Ferme la fenêtre, ça tire !


Tirer la chemise [loc. v.]
Suisse romande : sensation désagréable des glandes salivaires lorsque l´on mange quelque chose d´acidulé.
Pas mauvais ces raisinets, mais ils tirent un peu la chemise, il faudrait rajouter du sucre. (Sur la Toile).

Toit-buse(Sur la Toile). [n. m.]
Construction servant à éviter la formation de corniches de neige en créant un tourbillon.
Les toits-buses et les vire-vent sont utilisés dans la lutte contre les corniches de neige propices aux avalanches. Ils créent un tourbillon dans l´écoulement du vent et empêche ainsi la neige de se déposer à cet emplacement.(Sur la Toile).

Tolet [n. m.]
Lacs romands : pièce métallique fixée au plat-bord d´un canot servant à maintenir un aviron pendant la nage.
Quant aux événements, ce sont à vrai dire plutôt les problèmes techniques, tels qu´une rame qui, par cette belle journée de printemps, a décidé de jouer les filles de l´air en s´échappant, à l´insu des rameuses, de son tolet, lors de la course de 2xJF. (Sur la Toile).

Tombée [n. f.]
Une très petite ration, un doigt, une larme.
Une tombée de vin blanc, de cidre ou de champagne donne une saveur particulière à la choucroute. (Sur la Toile).

Tomme [n. f.]
Fromage à pâte pressée non cuite, avec une croûte fleurie. Ancien provençal toma, latin populaire *toma, « fromage gras », celtique *tom, « masse ». Tomme vaudoise, de Savoie, d´Abondance, de Beaufort, de Tamié.
La tomme de Savoie est vendue entière ou découpée. Son taux en matière grasse est le plus souvent de 20% et 40%. (Sur la Toile).
Par métaphore péjorative : femme apathique.
Le paternel est tout content, apparement tout fier de sa « Grosse Tomme ». Il me fait même un compliment je suis très « féminine » ! ! ! (Sur la Toile).
Compter ses tommes : dodeliner de la tête en somnolant en position assise.

Torailler, torrailler [v. intr.]
Suisse romande : fumer exagérément. Latin torrere, « brûler », avec suffixe dépréciatif.
N´allez pas croire que je vais me laisser aller à torailler comme une cheminée, non non non ! ! ! (Sur la Toile).

Torgnole, torniole [n. f.]
Correction, giffle. Ancien français torniole, tourniole, « mouvement circulaire », dérivé du verbe torniier, tornoüer, variante (v. 1180) de « tournoyer ».
L´illustré a rencontré M. Vuichoud, lequel a prôné les vertus pédagogiques de la torgnole dans un quotidien vaudois. (Sur la Toile).
Caché derrière son écran, le cyberchieur est inaccessible, et votre main si désireuse de lui foutre la torniole qu´il mérite depuis sa naissance tournera désespèrément dans le vide. (Sur la Toile).

Torrée [n. f.]
Suisse romande : repas rustique (saucisses, pommes de terre, oignons, etc.) cuit sous la braise, en plein air. Latin torrere, « griller, brûler ».
La torrée est un grand feu de bois mort et un peu de dârre allumé en plein air. (Sur la Toile).
A l´automne, une coutume veut que l´on fasse une torrée dans les pâturages verdoyants. (Sur la Toile).

Tôtché, touetché [n. m.]
Jura : gâteau au lait et à la crème aigre. Mot signifiant « tourte », respectivement en patois franc-montagnard et ajoulot.
Oui, répond sans hésiter Joseph Zisyadis qui entend bien que l´on donne ses lettres de noblesse aux longeôles, tôtché ou aux cuchaules. (Sur la Toile).

Toto [n. m. et f.]
Suisse romande : ressortissant de Suisse alémanique.
Et, joie suprême, l´enterrement des sections totos à la Biercup grâce à Rémy-Bière de Blonay ! ! ! (Sur la Toile).

Toucher la main [loc. v.]
Serrer la main, donner une poignée de main.
Dommage que Marly confonde défaite et manque de fair-play puisque le capitaine n´as (sic) même pas voulu toucher la main de l´arbitre en fin de match. (Sur la Toile).

Toupin, tupin [n. m.]
1. Aussi tupin, pot en terre vernissée doté d´un couvercle. Patois topin, ancien français tupin, « vase, pot en terre ou en fer servant à différents usages », issu du germanique tuppin, « vase ».
Ils seront ensuite placés dans un toupin en terre et recouverts de la graisse de cuisson. (Sur la Toile).
Le tupin, c´est un pot, celui autour duquel je tourne, j´ai décidé de tourner avec quelque constance et application, depuis l´inventaire en photos et rangement de ma collection de La Loue. (Sur la Toile).
2. Gros grelot de vache en tôle de fer forgé que le bétail porte au pâturage, à l´alpage. Elle est plus légère que la cloche de laiton ou de bronze portée lors des fêtes.
Les cloches et les toupins sont devenus, avec le temps, la fierté des éleveurs, la récompense de la qualité de leur travail. (Sur la Toile).

3. Fromage laitier à pâte cuite de la vallée d´Abondance.


Toupine, tupine [n. f.]
1. Jarre en terre vernissée d´une contenance de huit à dix litres où l´on conservait le beurre fondu ou le saindoux. Mot de même origine que toupin.
Elle raconta plus tard à ses voisines qu´elle eut ainsi plein de toupines de beurre. (Sur la Toile).
2. Par métaphore péjorative : femme stupide.


Tourmente-chrétien [n. m.]
Se dit des gens - surtout des enfants - qui réclament continuellement la même chose.
(...) il inventait une froideur pour être plus aimé encore, Ariane qu il´appelait sa joie et son tourment, son méchant et son tourmente-chrétien, (...) (Sur la Toile).

Tourne [n. f.]
Savoie : construction destinée à protéger un ouvrage des avalanches.
[Les chalets d´alpage] sont en plus protégés de l´onde de choc par la construction d´amas en pierre en forme d´étraves appelées « tournes » (Sur la Toile).

Tourner [v. intr]
En Savoie, ce verbe est utilisé dans le sens de retourner ou de refaire quelquechose.
Tu as fait des fautes à ta copie ; tourne faire ta page (Sur la Toile).

Tournière [n. f.]
Suisse romande : bout ou limite du champ où le laboureur tourne la charrue, synonyme de chaintre.
Dans les cultures pérennes, les 3 premiers mètres de bande herbeuse perpendiculaires au sens du travail des cultures font partie de la surface cultivée au titre de tournière (chaintre). (Sur la Toile).

Tournus [n. m.]
Suisse romande : roulement, rotation, tour de rôle.
Se sont ainsi succédé douze villes, d´Athènes à Copenhague, selon un tournus à l´amiable. (Sur la Toile).

Tout (c´est pas le) [loc. interj.]
Pour changer de sujet, interrompre la conversation.
Bon ben c´est pas le tout mais après un tel effort cérébral je m´en vais gober un Panadol, moi ! (Sur la Toile).

Tout de bon ! [loc. interj.]
Formule de souhait ou réponse à une formule de politesse.
Messieurs, je vous remercie... Tout de bon pour la suite ! (Sur la Toile).

Toutes (les avoir) [loc. v.]
Eprouver une série d´ennuis, de maladies.
Cette année, on les a vraiment toutes eues.

Toyet, toyotse [n. m.]
Suisse romande : imbécile.
Mais il vous a fait bien rire aussi, rappelez-vous son nouveau joujou, une hache mécanique qui lui avait fait déclarer « faudrait être un sacré toyet pour se blesser avec ! », 2 semaines plus tard, son petit doigt s´éclatait lui-aussi ! (Sur la Toile).

Trabetset, trabeutchet, trapetzet [n. m.]
Respectivement Vaud et Jura : escabeau, petite table ou petit siège.
(...) excusez-moi, je ne pratique pas ces méthodes tous les jours, mon trabetset ne me conduit pas à constater ce fait, quand même important, qu´il y a en général quatre trayons par mamelle, ce qui représente donc quatre tubes (...) (Jean-Pascal Delamuraz, conseiller fédéral, au Conseil National le mercredi 4 mars 1998, sur la Toile).
Installés sur des trapetzets, le verre levé, l´oeil goguenard, on salue ceux d´En-Bas fuyant leur purée de pois... (Anne Rivier, Domaine Public, 13 septembre 2002).

Tracasset [n. m.]
Vaud : petit véhicule motorisé à 3 roues utilisé par le vigneron.
Typiquement vaudois à l´origine, le tracasset s´est répandu dans les vignobles abrupts du canton. (Sur la Toile).

Tracassin [n. m.]
Suisse romande : mécanique en mauvais état, qui cause du tracas.
J´ose pas aller loin avec mon tracassin.

Trace [n. f.]
Sentier peu marqué, sente.
Suivre le sentier sur la gauche puis à droite une trace (R2) qui grimpe au sommet de l´Ouillon marqué par une croix très visible. (Sur la Toile).

Tracer [v. intr.]
1. Suisse romande : courir avec empressement, suivre.
Attends-moi, qu´est-ce que tu as à tracer comme ça ?, Arrête de lui tracer après.
2. Suisse romande ([v. tr.]) : biffer.
Le champion du club sera désigné sur la base du total des points par rang, d´éventuels résultats à tracer déduits. (Sur la Toile).


Traclet, traquelet [n. m.]
Suisse romande : petit train régional.
2800 km - dont une ligne droite de 780km, vraiment droite, avec un traclet qui tape le...85km/h en pointe (...) (Sur la Toile).
Nous battions la route, tout juste débarqués d´un traquelet régional dans lequel nous pûmes étendre nos guiboles quelques dizaines de kilomètres. (Sur la Toile).

Tractanda [n. m.]
Français fédéral tractanda, « ordre du jour », adapté de Traktanden.
Le tractanda, ainsi que les comptes et les nouveaux investissements étaient annexés à la convocation envoyée en tous-ménages (annexe 1). M. Thierry Ackermann demande si quelqu´un a des remarques à faire au sujet du tractanda. (Sur la Toile).

Trafole, trafolée [n. f. et adj.]
Savoie : neige fraîche déjà parcourue de traces de skis ou travaillée par le vent. Pour [Constantin] trafole signifie « pomme de terre ».
(...) et bien des gens qui veulent avoir une planche qui passe aussi bien en poudre que dans la trafole... (Sur la Toile).
Ils étaient, à mon avis bien meilleurs en profonde, en neige trafolée, soufflée, ... (Sur la Toile).

Traînasse [n. f.]
Partie du conduit de fumée d´une cheminée.
Les conduits d´évacuation sont les cheminées, les traînasses et les tuyaux de fumée. (Sur la Toile).

Traîne [n. f.]
Lacs romands : pêche à la traîne : pêche à la ligne traînante.
Les poissons d´appât vivants ne doivent pas être utilisés pour la pêche à la traîne ou d´autres engins animés d´un mouvement. (Sur la Toile).

Traîne-patins, traîne-savattes [n. m.]
Suisse romande : incapable, traînard, personne lente et désoeuvrée (allusion aux patins, chaussons de feutre que les ménagères font mettre pour éviter de salir le sol).
A terme cependant, nos concitoyens verront bien qu´il vaut mieux être gouvernés par des gens ayant réussi leur vie jusque là plutôt que par des traîne-patins qui mettraient un kiosque à marrons en faillite si on leur en confiait la gestion. (Charles Poncet, sur la Toile).
Ca nous changera de tous les traîne-savattes qui voudraient connaître l´extase pour pas un rond... (Sur la Toile).

Traluire [v. intr.]
Suisse romande : devenir translucide, en parlant du raisin. Préfixe trans, et « luire ».
Les baies commencent à « traluire », à changer de couleur selon le cépage. (Sur la Toile).

Tramelot [n. m.]
Suisse romande : conducteur de tram, employé à la voie du tram.
M. Pache, ancien tramelot, a plus de 75 ans et a subi deux lourdes opérations. (Sur la Toile). Remarque : tramelot est aussi le gentilé des habitants de Tramelan.

Trancher [v. intr.]
Tourner, cailler, en parlant des produits laitiers.
Sous les Romains, la fabrication des fromages à présures à l´aide du lait tranché extrait de l´estomac de jeunes ruminants, connut un développement très généralisé. (Sur la Toile).

Trapon, trappon [n. m.]
Trappe, petite trappe. Vieux français trapan, trappon, « planche, ais »,
Il avait vu des flammes « par les joints d´un trapon, au haut de l´escalier » menant au galetas. (Sur la Toile).
Un trappon permettant l´accostage latéral du véhicule de transport de fonds en façade de l´immeuble desservi. (Sur la Toile).

Traversant [adj.]
Suisse romande : qui ouvre sur les façades opposées d´un bâtiment.
Ce ravissant appartement traversant de 5 pièces se situe au 1er étage d´un immeuble construit en 1993 avec des matériaux de qualité. (Sur la Toile).

Trax [n. m. inv.]
Suisse romande : bulldozer, bouteur.
Un beau jour, un gros trax débarque sur ce qu´était notre terrain de foot, (...) (Sur la Toile).

Tredon [n. m.]
Suisse romande : tapage, vacarme. Mot de patois fribourgeois.
Mena la boura, le tredon, « Mener le tapage, le vacarme ». (Sur la Toile).

Tremblette [n. f.]
Suisse romande : tremblote.
Il ya tout d´abord une bande annonce qui a la tremblette, (...) (Sur la Toile).

Trempe [adj.]
Suisse romande : trempé, mouillé.
Gants, survêtements, coques, chaussons, tout est trempe. (Sur la Toile).

Tresse [n. f.]
Suisse romande : brioche au lait et au beurre, légèrement sucrée, façonnée en forme de tresse.
Il a pris à nouveau de la pâte, l´a coupée en deux et l´a tortillée pour en faire une tresse. (Sur la Toile).

Triandine [n. f.]
Bêche à quatre dents, comme son nom ne l´indique pas. Du patois trendina, latin tridens, « trident ».
Partout, où l´eau est restée sur les terrains durant de nombreuses semaines ou à plusieurs reprises, il faudra aérer le sol à l´aide d´un fossoir ou d´une triandine. (Sur la Toile).

Triangle [n. m.]
Suisse romande : chasse-neige fait de deux lames formant une pointe.
Le triangle de l´Etat était tiré par dix chevaux tandis que le triangle communal n´était tiré que par deux chevaux. (A Coffrane, sur la Toile).

Trifougnée, trifouillée [n. f.]
Suisse romande : raclée.
Une bonne trifouillée aux japs en réparation des dommages de guerre arrangerait bien nos balances commerciales. (Sur la Toile).

Tringuelte [n. f.]
Pourboire, par francisation de l´alémanique Trinkgält, allemand Trinkgeld.
Moi je ne fais qu´un seul geste, je retourne ma veste ! Le panossage, les striflates, la tringuelte et les spätzlis sont mes spécialités ! (Sur la Toile).

Triôle [n. f.]
Voir fôle.

Trivaste [n. f.]
Suisse romande : correction, raclée.
Il commente chaque matin un peu d´actualité : « Oh, les pédzouilles, la trivaste qu'ils se sont pris (sic), 4-0 ! Vraiment des nazes ! » (Sur la Toile).

Troche [n. f.]
Repousse d´une souche d´arbre, patois trotse, ancien français troche, « assemblage, faisceau », neuchâtelois troche, « assemblage de tiges, botte », soit du latin trochaeus, « corne de cerf », ou du latin tradux, traducem, « sarment ».
Il y a d´abord cette grande troche de Palmiers, Chamaerops fortunei éclairée par un rayon de soleil. Derrière, il y a l´Albisié, l´Araucaria araucana et la troche de Bananiers dans son abri de feuilles. (Sur la Toile).

Troille [n. f.]
Sorte de navette de bois utilisée pour tirer sur les cordes pour fermer le patin de foin. Féminin de l´ancien français troil, « pressoir ».

Tronche [n. f.]
Vieilli : souche d´un arbre. Ancien français tronche, « grosse souche de bois, tronc d´arbre coupé ; bûche, poutre », latin truncus, « tronc d´arbre ébranché », truncare, « tronquer », celtique *truccos, « tronqué », racine indo-européenne *trenk-, « pousser ».
Ici ou là, des tronches émergeaient, souches d´arbres coupés récemment ou plus anciennement. (Sur la Toile).

Trosser [v. tr.]
Vaud : énerver, casser.
Tu nous trosses avec ton fitrepis (Sur la Toile).

Trousse [n. f.]
Savoie : grand filet de cordage pour transporter le foin, équivalent du filard.
Laissez vous guider par les bêtes jusqu'à l'écurie ou suivez la trousse de foin vers l´immense grange. (Sur la Toile).

Trouver (venir) [loc. v.]
Rendre visite.
En cas d´éraflures venez nous trouver et nous vous conseillerons spécifiquement. (Sur la Toile).

Tsausses [n. m. pl.]
Vaud : pantalon. Vieux français chausses.
Coin-Coin [J.-P. Cuendet] qui habitait au chemin du Canard (ça ne s´invente pas !) était un homme du lac. Morgien de naissance, il avait posé ses tsausses à Saint-Prex en 1959. (Sur la Toile).

Tsequée [n. f.]
Suisse romande : giclée.
... et juste avant de servir n´oublie jamais une bonne tsequée de vinaigre aux pommes dans le papet. (Sur la Toile).

Tzergosse [n. f. ]
Vaud : luge à foin.